« O.K. DÉCO »
Rendre la décoration naturelle à sa plus juste expression culturelle.


Rendre la décoration naturelle à sa plus juste expression culturelle. La nature offre ses plantes ses fleurs et ses fruits à la jouissance de mon œil (mon œil) la plus juste expression culturelle est celle qui fait question aujourd'hui : la nature a-t-elle encore un avenir dans notre espace iconique ? (Notre univers?). Un mur c'est un espace iconique pour de l'écologie culturelle et de la jouissance de mon œil. La décoration d'intérieur de tout temps s'est inspirée des formes des plantes et des formes des fruits. Je continue avec ça en même temps que je vais chercher l'inspiration du côté des formes publicitaires de synthèse : les meilleures expressions culturelles du jour (les primeurs d'ambiance). J'ai pris une carte postale montrant des fougères. J'ai gratté au cutter toute la matière photographique autour d'un pédoncule supportant symétriquement deux pédicelles et terminé par une fronde non développée et enroulée en crosse. J'ai obtenu une plante martienne qui cherche à se comporter en humanoïde. En même temps qu'elle semble dire que la vérité de l'ornement n'est pas dans le fleurir, mais dans le « tiger ».

 
Puis j'ai pris les quatre opercules en aluminium imprimé fermant quatre yaourts « velouté » (& au citron de Danone) ; je les ai réunis de telle sorte que les visuels imprimés des citrons se répondent en symétrie ; enfin j'ai replié les parties portant la marque, le poids et la date de péremption de telle sorte que ceux-ci soient cachés, tout en dévoilant la face anodisée de l'aluminium en contact avec l'aliment. Entre la tige de fougère obtenue par élagage et la composition de citrons par aboutement et pliage, une sorte d'harmonie colorée acidulée s'est faite et une connivence plastique « pauvre » s'est installée. La fougère comme motif de dispersion et les citrons comme frise d'appoint en bord de mur (cf. modèle de disposition joint). Il est temps que ces deux motifs inopinés rejoignent votre espace iconique : qu'ils vous parlent de ce profit perdu de l'abondance et des promenades pour herboriser; avec leur modestie de présence. Ils y ont droit, à la verticalité de vos murs.
Vincent Labaume, 1 er mai 2001
 
 
14/08/01 21:37
 
© 2001 - Agora production Distribution