Dix de trèfle


Le motif que je propose est un dessin, ou plutôt une intervention sur une carte à jouer que j’ai trouvée en marchant dans la rue. J’étais seulement curieux de savoir quelle carte c’était. Je l’ai gardée et quelques jours après j’ai dessiné cette figure à partir des trèfles, un fantôme, une tête de mort… Un truc bizarre comme une hallucination, du genre de celles qu’on peut avoir en contemplant les motifs répétés d’un papier peint. C’est pourquoi j’ai pensé à ce dessin pour ce projet ; parce que pour moi le papier peint c’est décoratif et envahissant, ça doit tenir à la répétition, c’est quelque chose qui fascine et ennuie en même temps, dans le meilleur des cas, on l’oublie sinon ça peut virer au cauchemar ça vieillit mal, ça finit comme une peau malsaine du mur, parfois il y a des taches de moisissure qui apparaissent, un endroit qui s’est décollé et que quelqu’un a fini par arracher en tirant dessus c’est inévitablement glauque.

   
Pierre Ardouvin, 2001
 
 
14/08/01 21:19
 
© 2001 - Agora production Distribution